Analyse des résultats du 1er tour des Municipales 2020

La dramatique crise du coronavirus relativise jusqu’à les éclipser les élections municipales. Chacune des listes villersoises qui a concouru au 1er tour a déclaré mettre sa campagne en veilleuse, et s’attache à aider les Villersois(es) dans cette grande épreuve.
Le 2ème tour de l’élection n’aura pas lieu avant 3 mois. Ceci n’empêche pas de tirer « à chaud » les enseignements de ce 1er tour.

Une participation très importante des Villersois(es)

– Avec une mobilisation de 61,2% des électeurs inscrits, très supérieure (de 16 points) à la moyenne nationale historiquement basse (45%) du fait du coronavirus
Cette mobilisation marque également une forte progression des votes « exprimés » (les bulletins des votants déduction faite des bulletins blancs/nuls) qui passent de 50,38% des inscrits en 2014 à 60,64% en 2020, soit une progression de 10 points de votes exprimés par les électeurs

– Avec aussi une très surprenante progression du nombre d’électeurs inscrits (2482 inscrits, contre 2263 en 2014, et 2231 en 2008) soit une progression de 10% des électeurs inscrits, ceci pour une population de 2 664 habitants en légère régression pourtant (*) !
Comment expliquer cette mobilisation villersoise ?

– C’était la 1ère fois depuis 40 ans qu’il y avait une véritable élection démocratique à enjeux à Villers/Mer entre plusieurs listes, obligées chacune de faire une campagne auprès des électeurs, quand auparavant il n’y avait plus jamais qu’une seule liste candidate – la liste sortante – postulant à sa propre réélection, ce qui, le résultat étant acquis d’avance, ôtait tout enjeu à l’élection. La longue campagne électorale a mobilisé les électeurs.

– Dès octobre 2018 une association dénommée « Villers Au Coeur » (VAC) avec à sa tête J. GOSSELIN et M. GERONDEAU, et avec T. GRANTURCO comme Président d’honneur, entamait une série de réunions publiques ouvertes à tous pour s’entretenir avec les Villersois(es) de différents sujets d’importance pour Villers.

– L’annonce en janvier 2019 par le Maire Mr DURAND qu’il ne se représenterait pas en 2020 a lancé très tôt la pré-campagne électorale. De ce fait on peut dire que la campagne électorale à Villers/Mer aura duré plus d’une année avec de multiples réunions publiques et sollicitations à destination des électeurs. Quand certains commentateurs politiques nationaux disent que la campagne électorale a été écourtée, voire tronquée du fait de la crise du coronavirus, ce n’est assurément pas le cas à Villers/Mer où la campagne a au contraire été longue et intense.
Les enseignements du scrutin

Après cette très longue campagne ayant opposé les 2 listes principales arrivées en tête, le 1er tour de l’élection municipale sexennale de ce dimanche 15 mars 2020 a donné les résultats suivants :
48,2% pour la liste nouvelle de Thierry GRANTURCO, qui rate l’élection dès le 1er tour pour seulement 27 voix,
35,6% pour la liste de Catherine VINCENT qui se réclame de la municipalité sortante
Force est de constater un avantage conséquent au profit de la liste nouvelle de T. GRANTURCO.

Il y aura un 2ème tour pour lequel il faudra tenir compte de la liste arrivée 3ème, celle de Jérémie GOSSELIN, qui s’est engagée dans la campagne beaucoup plus tardivement (octobre 2019), mais qui y réussit un beau score de 16,2%, lequel constitue après la surprise de la nette avance de la liste de T. GRANTURCO sur celle de C. VINCENT, la 2ème grande surprise de ce 1er tour.
Un 2ème tour au plus tôt fin juin !

Les Villersois(es) doivent se faire une raison, leur prochain maire ne sera pas élu avant fin juin au mieux, soit 3 mois minimum !

Ceci n’est pas une bonne nouvelle pour Villers car la Municipalité en place, de plus en plus divisée comme les journaux s’en font l’écho, sera de moins en moins en mesure d’administrer Villers/Mer.


(*) L’augmentation entre 2014 et 2020 du nombre d’électeurs inscrits passant de 2 263 électeurs à 2 482 (+219) pour une population d’habitants principaux pourtant en légère baisse (2 664 contre 2 694) ne peut s’expliquer que par le choix de nombreux résidents secondaires, non résidents principaux, de voter pour les municipales à Villers/Mer : on ne peut expliquer autrement une liste de 2 482 électeurs pour une population de 2 664 habitants principaux !!


Villers-sur-Mer, le 20/03/2020,
Marc GERONDEAU

Votre vote exprimera un vrai choix démocratique !

Une évolution majeure pour l’exercice de la démocratie à Villers/Mer
Pour la 1ère fois depuis plus de 40 ans, plusieurs listes (trois) auront effectué une véritable campagne électorale à Villers/Mer, quand il n’y avait plus depuis lors qu’une seule liste à se présenter, ce qui impliquait de fait un résultat acquis d’avance et l’absence de vraie campagne électorale.

Les gilets jaunes ont secoué la démocratie française en 2019, revendiquant d’être mieux entendus sur leurs conditions de vie. Chacun d’entre nous est, à leur image, un citoyen français qui souhaite aussi être davantage écouté. Il est donc essentiel en 1er lieu que chaque citoyen puisse s’exprimer librement lors des élections démocratiques nationales, ce qui vaut mieux que la violence aveugle dans la rue.

Ainsi, chaque élection nationale, à commencer par l’élection municipale qui concerne directement la vie de chaque citoyen dans sa cité, doit-elle être l’occasion d’un débat démocratique le plus large possible. La campagne pour l’élection municipale de 2020 aura été l’occasion de nombreux débats entre les diverses listes et les habitants. Elle constitue un grand pas en avant vers plus de démocratie à Villers/Mer.

La crise majeure que la planète entière connaît avec le coronavirus ne doit pas inciter les électeurs villersois à minimiser l’importance de l’élection de dimanche, car si la priorité absolue actuelle consiste à juguler la contamination et le nombre de décès, il est raisonnable de penser qu’à court terme il y aura une reprise du cours normal des choses, et donc de l’administration ordinaire de notre ville.

Il faut donc venir voter dimanche à Villers pour exprimer, après une année entière consacrée à une campagne électorale enfin démocratique, votre choix personnel, d’autant que l’élection municipale désigne ceux qui vont vous représenter pour administrer Villers pour une durée de 6 ans.
Un audit de satisfaction des villersois aurait mieux valu qu’un audit financier
Regrettons toutefois que la « liste municipale » (celle se revendiquant de la liste municipale sortante) n’ait pas joué totalement le jeu démocratique, préférant disputer, voire contester, aux listes concurrentes légitimité et opportunité à faire acte de candidature, et n’effectuant pas comme elles une réflexion en profondeur sur la situation analytique de Villers/Mer en 2020, ne présentant dès lors qu’un programme d’améliorations ponctuelles d’une politique menée depuis 30 ans qu’elle estime excellente sans interroger beaucoup les Villersois à son sujet.

La publication d’un audit financier sans anomalies financières ne saurait dédouaner totalement une municipalité de sa gestion. La gestion d’une organisation, municipalité / entreprise / association, doit être appréciée au regard des objectifs annoncés par ses représentants lors de leur élection et du bilan de leurs actions.

S’agissant d’une municipalité, laquelle n’a pas d’objectif de profit, le véritable audit de sa gestion consisterait, au-delà de l’aspect financier, à mesurer la satisfaction de ses habitants.

Cet audit de satisfaction n’a pas eu lieu. C’est donc votre vote qui en tiendra lieu !!


Villers/Mer, le 13 Mars 2020
Marc GERONDEAU