LA CITOYENNETE A VILLERS, OBJET DES MUNICIPALES 2020


Villers/mer sort d’une période de 30 années où ses citoyens ont été peu impliqués directement dans les décisions les concernant, faisant entièrement confiance à une Municipalité omniprésente présentant à chaque élection une liste unique où peu de citoyens étaient sollicités ! Ils ont donc été habitués à ce que la Municipalité gère la commune pour eux, mais sans eux!

Or, une démocratie pour être efficace suppose que les élus s’appuient sur les citoyens pour gérer la Cité avec eux. Ceci implique qu’ils aient en face d’eux des citoyens éclairés, et informés des affaires de la Cité.

Justement, l’époque actuelle y semble favorable, qui montre que nos concitoyens sont prêts à prendre davantage leurs destinées en main. Sans doute parce qu’ils en ont plus le temps, et aussi qu’ils ressentent la nécessité d’exprimer eux-mêmes ce qu’ils veulent plutôt que via leurs élus. Mais une difficulté de taille demeure : qu’ils disposent d’une « formation » de base et d’informations adéquates non « réservées » ou « filtrées » au préalable.

Toute nation se réclamant de démocratie doit demander à ses représentants élus, de travailler au respect et au développement de la démocratie. Ainsi la participation et la consultation des citoyens doivent-elles être recherchées et encouragées. Les représentants élus doivent faire vivre leur mandat électoral, et ne pas le confisquer sous forme de pouvoir discrétionnaire,
– en informant régulièrement et clairement les membres de la communauté de leurs choix politiques, économiques et sociaux
– en favorisant à ce sujet la participation et le dialogue avec tous, même non élus.
Il y a là, pour toute nouvelle municipalité élue responsable et son maire représentant l’Etat démocratique français, un immense travail à opérer, celui d’initier la population à la citoyenneté. La Commune de Villers a besoin d’intégrer petit à petit, comme la plupart des autres communes l’ont fait, ses citoyens et ses jeunes dans les fonctionnements municipaux.


QUELLE NOTION DE CITOYENNETE A VILLERS/MER ?

La citoyenneté au sens institutionnel

Indépendamment de leurs origines multiples, il y a à Villers/Mer 2 types de population : celle qui y vit à 100%, dépendant du travail qu’elle y trouve, et des ressources fournies par la commune (école, commerces, soins, sports …), et celle qui y vit une partie de son temps, ayant d’autres endroits de résidence ou de travail. On les oppose souvent sous les vocables « locale » et « secondaire ».

Car l’origine de la population actuelle de 2 700 habitants principaux à Villers/Mer (ceux qui y déclarent leur résidence principale), est la création de sa station balnéaire dans les années 1850.
Un siècle et demi + tard, Villers/Mer a grandi et est devenu une ville moyenne vivant à l’année.

Qui est citoyen de Villers ? Un descendant des villageois (~400) qui y vivaient avant la création de la station balnéaire vers 1850 ? Un descendant des nombreuses familles qui s’y sont installées au fil du temps pour la bâtir et la faire vivre depuis 150 ans ? Un résident secondaire fidèle « depuis de nombreuses années » ? Un nouvel habitant principal (qui a déclaré récemment y résider principalement) ? … Toutes ces personnes sont légitimes à être déclarées citoyens de Villers.

Du point de vue du droit électoral municipal, elles sont toutes, au même titre, des électeurs de droit, du moment qu’elles justifient vivre à Villers dans certaines conditions requises, et qu’elles demandent à y voter, même lorsque leur résidence principale est ailleurs.

Mais, ceci ne traite que de la citoyenneté « légale » au vu de qui peut prétendre voter ou se présenter lors des élections municipales à Villers.

La citoyenneté au sens implicatif / participatif

La citoyenneté que nous prônons ici, n’est pas la citoyenneté électorale légale, mais la citoyenneté participative.

La plupart des « citoyens » limitent leur implication démocratique au vote périodique de l’élection des représentants, puis s’en remettent aveuglément à eux pour l’administration tout au long de leur mandat. Cette attitude, quand elle est généralisée, revient petit à petit à créer un fossé entre les élus et les citoyens. A terme elle fige les rôles et génère de la méfiance.

La citoyenneté participative et implicative est, à l’opposé, celle qui cherchera à initier et impliquer des habitants, principaux ou secondaires, à la notion de responsabilité collective entre personnes partageant la même commune et le même territoire. Un très bon exemple en a été la participation importante de Villersois(es) lors de la très grande pollution de la plage de Villers l’été 2018. Tous ces volontaires ont prouvé que la citoyenneté participative pouvait exister entre des populations différentes pour le respect du magnifique territoire dont elles profitent ensemble.

LA CITOYENNETE FUTURE DEVRA ETRE + PARTICIPATIVE

Elle devra être accessible à tous ceux qui la revendiquent dans un esprit positif, indépendamment de leurs origines, de leurs droits antérieurs du sol, de leur statut d’électeur ou non…
Il s’agit pour la future Municipalité de rechercher le contact avec ceux qui vivent à Villers/Mer, dans la mesure où ils sont prêts à apprendre avec elle ce qu’est une commune et à être utile à l’une ou l’autre des tâches nécessaires.

En même temps, elle devra se montrer beaucoup moins laxiste vis-à-vis de ceux qui considèrent qu’ils peuvent s’affranchir des règles et devoirs élémentaires que tout résident à Villers se doit de respecter.

Villers-sur-mer, le 16/06/2020,
Marc GERONDEAU